Dernières vidéos

<< < 1 2 3 4 5 > >>

25% des acheteurs qui visitent les enseignes de la grande distribution sont des professionnels, rencontre avec William Biotteau, Toshiba
Rencontre avec Didier Gillion et Armand Kabrit
Concentrez-vous sur votre Business, Brother s’occupe du reste, interview de Nicolas Cintré
Le MedPi 2017 fidèle à ses fondamentaux, interview de Laurent Eydieu
Nous avons de grandes ambitions pour 2017 avec nos offres en marque blanche, interview croisée entre Laurent Silvestri et Jean-Christophe Antoine
Témoignage de Michael Venet, HISI

La vidéo sélectionnée

Les marchés porteurs de croissance, rencontre avec Stéphanie Algré et Adam Simon



Réagir à cette vidéo


contetStéphanie Algré est Country Manager - France & Belgium et Adam Simon est Global Managing Director – Retail Business Development, tous deux pour la société Context. Lors d’une interview croisée transmise en direct sur le plateau TV du Showcase Ingram 2016, ils détaillent les marchés porteurs pour les revendeurs informatiques, notamment dans les domaines de la sécurité au sens large et du « Smart Office ».

N’hésitez pas à regarder la vidéo pour connaître l’intégralité des propos.


Quel est le rôle de Context ?

Stéphanie : Depuis 33 ans avec des implantations dans 26 pays, la société Context est spécialisée dans le suivi des marchés de l’IT. Nous collectons les données de ventes auprès des acteurs clés de la distribution en Europe. Sur cette base, nous monitorons les tendances, détectons les segments en croissance et suivons les réalités de marchés des différents fournisseurs.

Dans quel domaine nouveau faut-il investir ?

Stéphanie : Nous avons, par exemple, identifié le secteur d’activité de la sécurité qui montre une très forte croissance à 2 chiffres sur les données quantitatives mais révèle également une image qualitative auprès des revendeurs. En effet, une étude que nous venons de conduire, basée sur 5000 revendeurs en Europe dont 600 en France, désigne la sécurité en tête de classement alors que ce domaine n’était qu’en 3eme position l’an passé.

Qu’incluez-vous dans ce domaine de la sécurité ?

Stéphanie : Je propose de faire deux focus sur la cyber sécurité d’un côté et sur la sécurité physique d’un autre.
A titre indicatif, durant le premier semestre 2016, la cyber sécurité est en croissance de 18% et nous attendons 30% en annuel. C’est vraiment conséquent. Plus précisément, en observant le segment du SMB seul, la croissance est de 59% au troisième trimestre 2016. Les produits et les solutions concernés sont bien évidement les antivirus et tous les logiciels de sécurité mais également les firewalls.
Pour la sécurité physique, les applications de vidéosurveillances affichent, par exemple, une croissance de 27% sur le premier semestre de l’année 2016. Nos études montrent également que les français ont un sentiment d’insécurité supérieur à ceux des 5 autres pays d’Europe interrogés.


Auriez-vous un conseil pratique pour les revendeurs ? Comment faire ?

Stéphanie : Les revendeurs peuvent très concrètement s’adresser à leurs grossistes et à leurs fournisseurs pour obtenir des formations, des certifications qui les accompagnent vers ces domaines pour devenir des experts techniques.
La phase d’évangélisation auprès des entreprises s’annonce comme une première étape importante pour les revendeurs. Dans cette logique, de nombreuses initiatives sont en cours, par exemple pour simuler des cyberattaques et démontrer les vulnérabilités. Il s’agit clairement d’augmenter la prise de conscience des dirigeants d’entreprises.
Il faut également noter la pénurie absolue de spécialistes dans ce domaine. Par ailleurs dès 2018, toutes les sociétés françaises devront sécuriser et chiffrer leurs données, ce qui va mécaniquement donner un appel d’air supplémentaire à ce marché.


Y va-t-il un autre domaine qui propose d’aussi belles opportunités ?

Adam : Le domaine Smart Office et son pendant le Smart Home sont des domaines très similaires et porteurs d’opportunités. Au-delà des outils informatiques et numériques, les thermostats connectés montrent aussi un bon exemple de produits communs à ces deux segments tout comme les systèmes d’éclairage ou les caméras IP. Associés à des outils de gestion d’énergie pour économiser l’eau ou l’électricité, il faut également des capteurs. La plupart des nouveaux bâtiments sont maintenant nativement équipés.

Quels conseils donnez-vous aux revendeurs pour découvrir ces domaines ?

Adam : Au départ, il s’agit de bien comprendre les tendances et les attentes des nouvelles générations. Selon une étude menée par Dell et Intel, 44% des jeunes âgés de 18 à 35 ans sont prêts à quitter une entreprise mal équipée technologiquement. Le premier rôle du revendeur concerne l’éducation des clients afin qu’ils comprennent combien il est important d’investir dans la technologie, certes pour les nouveaux usages mais également pour les nouveaux usagers.

Quel est le domaine le plus surprenant pour vous ?

Adam : Nous venons de réaliser une étude très révélatrice sur la réalité virtuelle. Beaucoup de monde imagine ce domaine réservé aux gamers et pourtant, il s’intègre parfaitement dans les marchés B2B, par exemple avec des outils de formation, de communication.