Dernières vidéos

<< < 1 2 3 4 5 > >>

Rencontre avec Laurent Diernaz lors du Showcase Ingram 2017
Rencontre avec Sophie Deleval lors du Showcase Ingram 2017
La transformation et le nouveau visage d’Ingram, interview d’Abdel Bennour
Ingram Micro c'est avant tout un état d’esprit, interview de Sophie Deleval
Nous développons les solutions à valeur ajoutée, interview d’Elise Dumanoir
Nous serons présents sur le Showcase Ingram, interview de Didier Delfino

La vidéo sélectionnée

Consumption, rencontre avec Yohann Assoune lors de la journée Also Day 4



Réagir à cette vidéo


alsodayA l’occasion de la journéeAlso Day 4, nous avons rencontréYohann Assoune, Head of Comsumption Business pour Also France. Il explique son rôle au sein d’Also France et l’importance stratégique de sa BU.

N’hésitez pas à regarder la vidéo pour connaître l’intégralité des propos.

Qu’est-ce que le Consumptional Business ?

Le Consumptional Business est lié aux nouveaux usages de l’informatique dans les entreprises en tant que moyen avant tout et avec de fortes orientations vers les métiers. Ainsi, nous aidons nos revendeurs à proposer des offres de services packagées et destinées à des marchés verticaux. En interne chez Also, cela correspond à toutes nos activités autour du Cloud et plus largement tout ce qui est commercialisé As-a-Service. Il s’agit de proposer des services à la place de produits.

Et le WAAS ?

L’acronyme désigne une Workplace As A Service, c’est-à-dire un environnement informatique de travail pour les utilisateurs. Le but est de proposer un poste complet sous la forme d’un service avec un coût mensuel. Il devient alors simple d’ajuster le nombre de postes en fonction des embauches ou des départs mais également de bénéficier d’un support inclus dans la prestation.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le succès de l’expérience utilisateurs dépend de toute la chaîne et chaque maillon est important, qu’il s’agisse du fournisseur, du revendeur ou du grossiste. Et, bien évidemment, cela passe par des alliances en amont vers les constructeurs ou en aval avec les revendeurs.
Il ne faut pas confondre la vente de produits et la vente de services et beaucoup doivent repenser toutes leurs démarches commerciales. Parfois même, il peut se révéler intéressant d’embaucher de nouveaux commerciaux pas nécessairement spécialistes de l’informatique et qui ne sont pas au fait d’un historique dans ce domaine ; nouveaux acteurs pour vendre de nouveaux usages.


Ou en êtes-vous dans la commercialisation ?

Après une grande phase d’évaluation l’an passé sur les WAAS, nous avons 10 partenaires engagés dans notre programme de coaching spécifique pour le Consumptional Business. Chacun est porteur de 5 à 6 projets à destination des clients en entreprises.
Nous sommes encore dans la phase d’évangélisation et d’apprentissage. Il faut apprendre à travailler ensemble, à ne pas tout vouloir faire seul et nous cherchons, avant tout, des partenaires motivés.